PRESS-RELEASE / COMMUNIQUE POUR LES MEDIAS

 

N 1 - 9.06.2010

 

 

Transcript of Remarks by the Minister of Foreign Affairs of the Russian Federation Mr. Sergey V. Lavrov at the Africa Day Reception

(Moscow, May 26, 2010)

 

Your Excellency Mr. Doyen,

Ladies and Gentlemen,

Dear Colleagues,

At the outset, I would like to congratulate all those present on Africa Day. This year, this day is being marked for the 50th time. This is the jubilee, a very important date. It's great that we are celebrating today this truly historic event in a circle of our African friends, as well as representatives of the states which are the main partners of the African continent.

According to well-established good tradition the President of the Russian Federation Dmitry A. Medvedev sent a message of congratulations to the African Heads of State and Government, which I will now read out:

«Please accept my sincere congratulations on the occasion of Africa Day. In 2010 the significant jubilee of the Year of Africa gives this date special resonance. Fifty years ago the appearance of young African states on the political map opened a new chapter in the development of the contemporary world order. The dismantling of the colonial system was a vivid example of the triumph of the ideas of progress, equal rights and democracy on this planet.

Our ties with the African continent traditionally develop along the ascending line, becoming ever broader and extending to new areas. We believe that Russian cooperation with Africa is gaining fresh and positive momentum. The level and intensity of contacts are being enhanced. Systematic work is underway to strengthen and diversify them. I am confident that the time-tested Russian-African partnership will continue to be fruitfully strengthened at the interstate level and in multilateral formats.

In this regard, we welcome the consistent line on deepening the political and economic integration within the African Union and other organizations. We believe that this promising trend will become a real tool for solving many of the issues facing the region.

Looking back at the past half century, we see how much the role of Africa has increased in international affairs. Your countries are now ever more vigorously involved in resolving the most acute problems of our time in the joint quest for answers to global challenges and threats.

For its part our country advocates for more effective international assistance to Africa, especially through the UN and the Group of Eight. We will continue to make active efforts toward this end. I wish the leaders and peoples of the states of Africa lasting peace, progress and prosperity.

D. Medvedev»

For my part I would like to add that we are convinced that Russia's relations with its African partners will continue to evolve dynamically. This meets the shared, coinciding long-term interests of our countries and peoples. The long-standing mutual sympathies binding us and the amassed experience of cooperation allow us to look with confidence and optimism to the future of our relations.

We regularly communicate with the diplomats present here. I can say that we very much appreciate how much you are imbued with our friendship and how much you strengthen this friendship by your own example. We greatly cherish your benevolent attitude towards Russia. I am certain this attitude will be handed down to new generations.

In turn, I would like to assure you that those feelings not only of state but also of human solidarity that determined and ensured the decisive role of our country in adopting the Declaration on the Granting of Independence to Colonial Countries and Peoples, which commenced the process of decolonization and in subsequent years made it possible to closely interact in the most diverse areas, particularly in the strengthening of your independence and ability to defend it – the Russians continue to entertain and new generations, I am sure, will retain them.

I wish you continued success in the work that directly moves forward our partnership and cooperation in the most diverse fields. On a more personal note I wish you a very enjoyable evening which I’m sure will really be such. Once again I congratulate you on the holiday.

 

Sténogramme de l'intervention de S.V.Lavrov, Ministre des affaires étrangères de la Russie, à la réception à l'occasion de la Journée de l'Afrique, Moscou, le 26 mai 2010

 

Votre Excellence Monsieur le Doyen,

Mesdames, Messieurs!

Chers collègues,

Avant tout, je voudrais féliciter tous les participants à l'occasion de la Journée de l'Afrique. Cette année, nous célébrons cette journée pour la 50e fois. C'est un jubilé, une date très importante. C'est excellent que nous célébrons aujourd'hui cet événement vraiment historique parmi nos amis africains et les représentants des états – principaux partenaires du continent africaines.

D'après la bonne tradition, D.A.Medvédev, Président de la Fédération de Russie, a adressé aux chefs des états et des gouvernements africains le message de félicitations, que je vais vous lire.

«Acceptez mes sincères félicitations à l'occasion de la Journée de l'Afrique. En 2010, cette date est surtout soulignée par le marquant jubilé de l'Année de l'Afrique. Il y a 50 ans, l'apparition sur la carte politique des jeunes états africains a ouvert la nouvelle page dans le développement contemporain de l'ordre mondial. Le démontage du système colonial est devenu un exemple marquant du triomphe des idées du progrès, de l'égalité en droits et de la démocratie sur la planète.

Nos liens avec le continent africains se développent traditionnellement en ascendant, deviennent toujours plus larges et englobent les nouvelles pistes. Nous croyons que la coopération de la Russie avec l'Afrique acquiert une fraîche dynamique positive. Le niveau et l'intensité des contacts augmentent. On mène un travail logique de leur renforcement et de leur diversification. Je suis persuadé, que le partenariat russo-africain, éprouvé par le temps, va toujours se renforcer de manière fructueuse au niveau interétatique et dans les formats multipartites.

A ce propos, nous saluons le cap consécutif sur l'approfondissement de l'intégration politique et économique dans le cadre de l'Union africaine et des autres groupements. Nous sommes persuadés, que cette tendance prometteuse deviendra un outil réel du règlement de plusieurs problèmes posés devant la région.

En regardant un demi-siècle en arrière, nous voyons, combien a accru le rôle de l'Afrique dans les affaires internationales. Vos pays participent aujourd'hui toujours plus activement au règlement des problèmes actuels les plus aigus, à la recherche solidaire des réponses aux défis et menaces globaux.

Pour sa part, notre pays prône l'augmentation de l'efficacité de l'assistance internationale à l'Afrique, avant tout dans le cadre de l'ONU et du G8. Nous allons continuer de déployer nos efforts actifs dans cette direction. Je souhaite aux dirigeants et aux peuples des états de l'Afrique une paix durable, du progrès et de la prospérité.

D. Medvédev»

Pour ma par, je voudrais ajouter que nous sommes persuadés, que les relations de la Russie avec ses partenaires en Afrique vont toujours se développer dynamiquement. Cela répond aux intérêts communs à long terme de nos pays et peuples. Nous sommes liés par les sympathies de longue date, par l'expérience de plusieurs années de coopération, et cela nous permet de voir l'avenir avec certitude et optimisme.

Nous sommes régulièrement en contact avec les diplomates ici présents. Je peux vous dire, que nous apprécions hautement, combien vous êtes imprégnés de notre amitié, combien vous renforcez cette amitié par votre exemple personnel. Nous apprécions beaucoup vos bons sentiments à l'égard de la Russie. Je suis persuadé, que cette attitude sera aussi transmise aux nouvelles générations.

Je voudrais à mon tour vous persuader, que les Russes ont toujours les sentiments de la solidarité non seulement étatique, mais humaine, qui ont déterminé et assuré le rôle décisif de notre pays dans l'adoption de la Déclaration sur l'octroi de l'indépendance aux pays et aux peuples coloniaux, qui a marqué le début du processus de décolonisation, et ont permis par la suite de coopérer étroitement dans les domaines les plus divers, y compris dans le renforcement de votre indépendance et de votre capacité de la défendre, et je suis persuadé, que les nouvelles générations les auront toujours aussi.

Je vous souhaite d'autres succès dans votre travail, qui fait directement avancer notre partenariat et notre coopération dans les domaines les plus divers. Sur le plan plus humain, je vous souhaite une très agréable soirée, qui, j'en suis persuadé, le sera vraiment. Je vous félicite encore une fois à l'occasion de la fête.

 

Le 26 mai 2010